Don 1$
1-855- JE FUGUE1-844-840-8519 info@fondationcedrika.org

Nouvelle / News / Noticias

Disparition de deux jeunes trifluviennes dimanche soir

Trois-Rivières — La disparition de deux jeunes trifluviennes dimanche soir inquiète la direction de la police de Trois-Rivières, qui a lancé un avis de recherche lundi.

Alyson Marchand, âgée de 15 ans, a été vue pour la dernière fois dimanche. Elle portait alors une paire de jeans trouée de couleur noire, des espadrilles de couleur identique ainsi qu’un manteau vert-kaki avec un capuchon. La jeune fille, qui a des cheveux châtain et le teint pâle, mesure 1 m 70 (5 pi 7 po) et pèse 57 kg (125 lbs).

Disparue au même moment, Christine Ouellet a les cheveux longs châtains, le teint pâle et porte des lunettes de couleur noire. La dernière fois qu’elle a été aperçue, elle portait des pantalons noirs, tout comme ses souliers, un gilet rose pâle et un manteau vert-kaki. Elle mesure 1 m 70 (5 pi 7 po) et pèse 61 kg (135 lbs).

La police croit que les deux filles ont fugué ensemble. Leurs familles craignent pour leur sécurité en raison des fréquentations des deux adolescentes.

Il est possible de partager de l’information avec la Police de Trois-Rivières au 819 691-2929.

disparition de deux jeunes trifluviennes

Disparition de deux jeunes trifluviennes

Phénomène viral autour d’une fugue : un cas loin d’être rare à Québec

L’adolescente de 12 ans portée disparue après une fugue puis finalement retrouvée mardi soir, à Québec n’est pas un cas rare. En 2017, la police de Québec a traité 930 cas de fugues. De ce nombre, cinq dossiers sont toujours actifs.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a toutefois classé le dossier prioritaire en raison du jeune âge de l’adolescente recherchée.

Dans une situation comme celle-ci, le SPVQ transmet toute l’information disponible à plusieurs partenaires, dont le Réseau de transport de la capitale (RTC), les chauffeurs de taxi ou les hôpitaux.

Mardi soir, donc, des messages audios ont été diffusés dans les autobus du RTC afin de retrouver la jeune fille.

Le président du RTC, Rémy Normand, affirme qu’un ou deux signalements de ce genre sont diffusés sur une base quotidienne. « Éventuellement, dans les écrans d’affichage d’abribus, il est prévu qu’on puisse diffuser des alertes Amber ou des signalements de cette nature-là, affirme-t-il. Astral [qui gère la technologie] travaille sur cette solution-là. »

Élan de solidarité

Mardi soir, disparition d’une jeune fille a créé un grand élan de solidarité sur les réseaux sociaux.

En quelques heures, le message d’appel à l’aide publié par sa mère a été relayé plus de 100 000 fois sur Facebook.

« Quand vous voyez la jolie jeune fille avec un message très émotionnel d’une mère, ça rejoint les gens, estime Pierre-Thomas Choquette, directeur des relations publiques chez Hill + Hill+Knowlton Strategies. Tous les ingrédients d’une bonne publication s’y retrouvaient. »

Jointe par Radio-Canada, la mère de l’adolescente retrouvée a remercié tous ceux qui ont participé à « cette immense chaîne de solidarité ». « Nous avons été très surpris, mais surtout très touchés de la réponse de la population », a-t-elle déclaré.

Selon les informations de Stéphanie Tremblay et Charles D’Amboise