Historique

C’était le 31 juillet 2007. Le temps était radieux. Le plus beau jour ensoleillé de l’été, diront certaines gens. Comme bien des enfants du voisinage ce jour-là, Cédrika était dans le parc de son quartier. Il faisait encore jour lorsqu’elle a été approchée par un étranger qui l’aborda en lui disant qu’une dame avait malheureusement perdu son petit chien.

N’écoutant que son grand cœur et toujours prête à rendre service, Cédrika se met à la recherche du petit chien. Elle enfourche son vélo tout neuf et arpente le secteur en frappant aux portes et en s’informant à tout et chacun.
Après quelque temps, on la voit sortir d’un boisée accompagnée d’une jeune amie, suivi de près par l’étranger. Par la suite, elle est aperçue avec son vélo, tantôt sur la rue Chapais, tantôt sur la rue des Chenaux… Vers 20 h 30, le même jour, son vélo est retrouvé, appuyé sur une borne-fontaine.

CÉDRIKA N’A PLUS ÉTÉ REVUE DEPUIS.

8 1/2 ans ce sont écoulés. Sa famille et ses proches, une poignée d’amis de la famille et différents corps de police d’ici et d’ailleurs au Québec ont toujours cherchés. Au moindre indice crédible, le travail de recherche sur le terrain reprenait ; tantôt en solo, tantôt en duo.

Loin de s’avouer vaincue, désireuse avant tout que de tels événements ne se reproduisent plus, voulant s’assurer que la disparition de Cédrika ne soit pas relayée à la section des faits divers avec le temps, la famille de Cédrika décide de passer à l’offensive en lançant la Fondation Cédrika Provencher.